article de presse : France Antilles (extrait)

Publié le 22 Mars 2013

Kalika

Kalika-cover.jpg

Muriel Derivery et Thierry Bergame viennent de publier, chez PLB Éditions, Kalika, une bande dessinée qui se veut critique, avec du fond mais aussi de l'humour.

 

Muriel Derivery, scénariste, c'est la série des Contes, chez PLB Poche, Thierry Bergame, c'est surtout un plasticien, qui s'essaie avec bonheur, à sa première BD. Il y a aussi, un peu en retrait, Olivier Carlotti. Lui, il est chargé de mission éducation à l'environnement au Parc national. C'est le trait d'union de l'aventure Kalika.
« Mon travail, c'est que les Guadeloupéens s'approprient leur nature » , affirme-t-il. « Mon rôle, poursuit-il, c'est de mettre en contact des idées et des gens qui ont du talent d'écriture, de dessin... Avec Olivier, Muriel, Thierry et un coloriste de talent, Rémy-Laurent Kraft
...  nous avons beaucoup travaillé sur le découpage, l'histoire, le dessin. En fait, c'est deux ans de travail » , explique Thierry Petit le Brun, l'éditeur.
Muriel Derivery : « L'histoire est née du sanctuaire des baleines, elle met en scène Maï d'Agoa, la mère de l'esprit des eaux, une héroïne caribéenne. J'ai recherché le moyen de communication avec les animaux, qui ont leur place dans l'harmonie de la vie. Sur les conseils de Thierry (Petit le Brun), nous avons écrit une histoire, avec une critique, du fond, de l'humour... du rire et des informations qui viendront donner des réponses à ceux qui le liront. La philosophie de cette histoire, c'est qu'un humain peut être le lien entre plusieurs animaux. »

Rédigé par Remy-Laurent Kraft

Publié dans #Les News

Repost 0
Commenter cet article